Loop fit claquer sa canne près du hublot vitré. Son regard se porta vers la Terre, planète bleue parsemée d’une croûte charbonneuse et cernée de débris orbitaux. Il ferma les yeux, rassembla ses esprits et dressa la liste des conséquences qu’aurait la mort de Dust.

« Rien de grave, conclut-il. Rien d’irréparable. »

Derrière lui, le chat ronronna. Loop lui fit face et scruta une dernière fois les deux formes au sol – l’une quasiment réduite en charpie, l’autre toujours affublée de sa grotesque combinaison. Une mare de sang s’étirait au sol ; le chat la laissa atteindre ses pattes, l’air curieux.

« J’espère avoir pris la bonne décision… murmura Loop, avant de secouer la tête : Non… C’était la moins pire des solutions. Il fallait le faire. »

Un bip à peine audible l’interpella. Il retroussa sa manche et dévoila un avant-bras couvert de toutes sortes de montres : des antiquités tordues, des ouvrages en or rutilants, de sobres montres à aiguille, des cadrans digitaux, des écrans numériques, et même des figures projetées par d’infimes dispositifs implantés dans sa peau.

« Il est temps », dirait-on.

Loop consulta le chat du regard. Celui-ci s’étira d’un air rêveur.

À SUIVRE DANS
DUST EX MACHINA #3

MASS DUSTRUCTION

 À SUIVRE DANSDUST EX MACHINA #3 MASS DUSTRUCTION